Journée d’étude : ENTRE DE BONNES MAINS

26 octobre 2017
De 9h à 16h

« Organe du toucher, la main établit le contact entre soi et l’autre, entre le dedans et le dehors.

Dans le prolongement du développement de son cerveau, l’évolution de la main a permis à l’Homo Sapiens de s’écarter du règne animal et d’emprunter le chemin de la culture.

La main s’est affinée, s’est perfectionnée comme outil, a marqué de son empreinte grottes et parois, formé des signes et est devenue douée de langages.

Depuis la nuit des temps, au travers des cultures, les mains bienveillantes des adultes portent, réchauffent, caressent, soignent et protègent les bébés.

Ces mains qui enveloppent offrent contenance au jeune enfant et participent à la construction de son identité.

La relation qui se tisse entre l’adulte et l’enfant devient le théâtre de jeux de doigts, d’enfantines et de chansons à mains qui invitent le tout petit à entrer dans le jeu, juste pour le plaisir.

En grandissant, la maturité sensorimotrice s’acquiert et permet à l’enfant une préhension et une manipulation des objets de plus en plus maîtrisée.

Ses mains empilent, construisent, détruisent, frappent, repoussent, tirent, lancent, communiquent, laissent des traces… comme jadis, celles des Hommes des cavernes.

Et puis un beau jour, l’enfant, fier et audacieux, se lance dans de nouvelles conquêtes et crie : « sans les mains ! »

9h Accueil – café gourmand

9h30 Introduction

9h45 « La main, outil dans le développement de l’enfant » par Isabelle Chavepeyer, psychologue et formatrice au FRAJE

10h45 Intermède artistique

11h15 « L’espace des interactions comme théâtre des mains – une réflexion à propos du soin » par Bernard Golse, pédopsychiatre et psychanalyste

12h15 Buffet sandwiches

13h30 Ateliers

– Atelier mouvement avec Javier Suarez, danseur

Il y a soi, l’espace, l’autre, les autres… Il y a devant, derrière, entre… Il y a se placer, bouger, s’approcher, s’éloigner… Le temps de l’atelier pour soigner la rencontre avec soi et l’autre, dans le langage sensible du mouvement et du geste. Une porte ouverte pour apprivoiser sa propre danse.

– Ateliers portage avec Véronique Huynen, kinésithérapeute pédiatrique et Lise Charneux, co-accueillante pratiquant le portage (1) et avec Stéphanie Waffelman, ergothérapeute et consultante professionnelle en portage physiologique et Stéphanie Querzola, animatrice d’enfants aux Amis d’Aladdin (2)

Porter le bébé dans sa tête, porter le bébé dans ses bras… En collectivité ? Pourquoi pas ?

Sentir le poids du bébé contre soi, chercher la position optimale pour un meilleur confort.

Interroger ses propres limites, l’intimité suscitée par le corps à corps.

Comparer différents dispositifs de portage physiologique, qui respectent tant le tonus et la motricité du bébé que le corps du porteur.

Essayer, s’exercer, tester et se questionner sur la possibilité, l’éventualité du portage comme réponse au besoin du bébé.

– Ateliers enfantine avec Anne De Spiegelaere, conteuse (1) et avec Joëlle Berteaux, conteuse (2)

Expérimenter et explorer ce que peuvent être les comptines, jeux de doigts, jeux de mains… Les faire resurgir de nos souvenirs, les partager, les échanger, se les approprier… tout en s’amusant !

15h30 Conclusions par Alexandre Wajnberg, journaliste scientifique et artiste du spectacle


Jeudi 26 octobre 2017 de 9h à 16h

Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale : chaussée de Merchtem, 67 – 1080 Bruxelles

Accès Métro Comte de Flandre ou Ribaucourt / Bus 89 / Tram 51

PAF : 30€ / 4€ (étudiants, chercheurs d’emploi et + 65 ans)

Infos et réservations: 02/ 800 86 10 ou info@fraje.be

Attention, inscription uniquement sur réservation. La participation aux ateliers est limitée aux cents premiers inscrits. Au-delà, possibilité de ne participer qu’à la matinée (15€ incluant le buffet sandwiches).