ENTRETIEN-VIDEO avec Marie Masson dans le contexte du Covid-19

5 entretiens avec Marie Masson,
licenciée en psychologie
et formatrice au Fraje

1) Le port du masque avec les jeunes enfants, quel impact sur les enjeux relationnels et sur le langage ?

01

2) Retour à l’école, un souffle salutaire pour les enfants qui ne sont pas sortis depuis des semaines

« Il faut tout un village pour élever un enfant » est un proverbe africain qui décrit combien la co-éducation autour d’un enfant est indispensable. Or, durant le confinement, ce village a quasiment disparu laissant enfants et parents dans une forme de fusion, sans tiers pour donner du souffle, de l’air à leur relation.

La manière dont chaque enfant aura vécu le confinement sera très différente selon les conditions dans lesquelles il a passé ces mois : taille du logement, présence ou non d’un jardin, disponibilité des parents…
Le retour à l’école s’avérera d’autant plus bénéfique pour tous ces enfants qui ont vécu dans des conditions difficiles. Mais, ce retour ne sera bénéfique qu’à certaines conditions : accueil véritable de chaque enfant, une attention à rendre l’atmosphère sereine, une bienveillance vis-à-vis de certains comportements de type agressif, opposition, retrait qui témoigneront des difficultés vécues par certains.

Durant ce confinement, un bon nombre de familles, qui d’ordinaire fonctionnent bien, ont ici vécu de grosses difficultés. La cohabitation permanente, l’anxiété, les injonctions à être un bon parent tout en étant performant au boulot… ont fait perdre pied à certain parents. Le retour à l’école devient donc essentiel afin que chacun puisse souffler, retrouver des espaces personnels, que les enfants retrouvent des liens sociaux… Dans cette perspective, les écoles devront être attentives aux familles qu’elles savent plus fragiles pour véritablement les inviter à les remettre à l’école même un ou deux jours par semaine.

02

3) Retour à l’école maternelle : comment préparer l’accueil des enfants en tenant compte des vécus individuels ?

03

4) Accueil de l’enfant à l’école maternelle, quelle attention particulière dans le contexte d’après confinement ?

Un entretien avec Marie Masson (07:14), licenciée en psychologie, formatrice au Fraje, dans le contexte du Covid-19.

Le maître-mot pour organiser ce retour à l’école est la continuité. Plus les enfants sont petits, et plus ils ont besoin d’un adulte référent qui soit stable et avec lequel ils vont pouvoir s’engager dans une relation de confiance. Les objectifs pédagogiques seront dans un premier temps à laisser de côté, tant les enfants ont d’abord et avant tout besoin de renouer avec le social, de retrouver des habitudes, d’être rassurés…
Les écoles devront porter un soin et une attention particulière aux passages, aux transitions : arrivée de l’enfant, départ…

Avant ce retour, des échanges entre enseignants et parents seront indispensables (courriers, téléphone, mail…) pour que les nouvelles règles soient expliquées, que le nom (et la photo) du nouveau référent de l’enfant ainsi que les noms des autres enfants du groupe soient communiqués, la manière dont l’accueil, les départs seront effectués… Les enseignants peuvent inviter les parents à prendre le temps d’expliquer à leur enfant les conditions du retour, mais aussi lire des livres sur la séparation… pour véritablement permettre à l’enfant d’anticiper ce qui va se passer.

Donner des repères aux enfants sera aussi indispensable, surtout lorsqu’ils sont accueillis par un nouvel enseignant. Dans ce cas de figure, inviter par exemple l’enseignant habituel à transmettre une lettre à lire aux enfants pour qu’il puisse expliquer la situation, donner de ses nouvelles est une manière d’assurer la continuité. D’autres repères tels des objets familiers (affiches…), des échanges de dessins avec les enfants qui sont absents ou dans d’autres groupes, une mascotte de classe sont des ingrédients qui permettront aux enfants de s’y retrouver, de reprendre pied. Si l’enfant a un doudou, il est indispensable qu’il puisse y avoir accès tant cet objet lui permet de se rassurer, d’organiser sa pensée…

La communication entre tous les acteurs sera un ingrédient indispensable pour penser cette nouvelle configuration, organiser un cadre ayant du sens, énoncer des consignes communes, échanger et inviter à la créativité…

04

5) Déconfinement : les premiers pas à l’école maternelle, quel vécu particulier en contexte de crise sanitaire ?

05

Commande

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Nom de la publication (obligatoire)

Nombre d'exemplaires